Éthique

L'éthique du freerider peut résumer en 3 points :

  • Respect des autres
  • Respect de la nature
  • Réflexion sur le freeride

Respect des autres

Tout d'abord, en tant que pratiquant d'un sport nouveau et mal connu, nous nous devons d'avoir un comportement irréprochable si l'on veut etre respecté par le public . En effet, lorsque l'on croise un promeneur, il peut arriver que celui-ci soit surpris et réagisse en agressant le biker. Il est donc judicieux de savoir engager calmement la conversation. Dans la grande majorité des cas, le promeneur finira par comprendre le but de la pratique et repartira en ayant souvent appris quelque chose. Dans les autres cas, quittez les lieux sans vous énerver.


Sachez que, comme la nature nous offre notre terrain de jeu, elle mérite tout notre respect ! Par exemple, évitez de rouler sur une zone avec des nouvelles pousses et ramassez le papier de votre sandwich. En un mot, c'est en observant la nature qu'on apprend a la respecter.

Réflexion sur le freeride

Le vtt freeride est un des premiers sports qui a permis a certains riders d'en vivre sans avoir jamais pratiqué la compétition dans ce domaine (Ritchie Schley et Brett Tippie, par exemple).


Littéralement, freeride veut dire rouler librement. Les pionniers pratiquaient le freeride dans le plus pur esprit, le but étant de se faire plaisir, de progresser et de promouvoir le sport. Pour progresser, l'émulation est nécessaire. Par exemple, tous les meilleurs riders du début de la nouvelle vague du freeride étaient basés a Vancouver au Canada a proximité des trois montagnes célebres Cypress, Seymour et Fromme. Donc, toutes les conditions étaient réunies pour faire évoluer le niveau. Aussi, ces pionniers avaient tous les outils en mains pour donner vie a une nouvelle pratique sportive, non régie par la compétition.


Toutefois, presque tous ont fini par participer aux compétitions, donc de leur donner du crédit. Quel dommage !... En effet, d'ici quelques années, elles risquent d'etre formatisées, aseptiseés et l'on se retrouvera dans une discipline ressemblant étrangement aux autres sports de compétition. C'est dommage car les leaders auraient vraiment pu donner une dimension inédite au freeride, considéré a mi-chemin entre art et sport. Du jamais vu, de l'inédit, une façon de monter au monde qu'un sport peu vivre sans la compétition. Reve, illusion ?...


Bref, Bike Attitude souhaite donc promouvoir une pratique, dans laquelle l'autre devient une source de motivation pour s'améliorer, pas pour le battre. Voila toute la différence entre compétition et émulation.


Création de sites internet e-novinfo