News

Festival des sports de rue 2010

Du 30 juillet au 1er août

BA y sera, un rendez-vous qu'on agende même plus tellement on l'aime ! Le shape commencera la semaine avant, les modules seront préfabriqués chez la famille Scherten à Chaumont, merci à eux, pour avancer un maximum. Vous avez remarquez qu'on essaie de faire mieux chaque année et pour 2010, on va frapper fort avec du bois à faire péter les plus belles baraques canadiennes ou presque ;-) C'est un événement créé, géré et maintenu grâce au service des sports de la ville de NE, merci à eux.

 

Suivez le forum dans événement, on vous tient au courant de tout... on recherche encore des bénévoles pour le bar, bonne ambiance garantie avec les volleyeuses, basketeuses et danseuses... Les plages libres restantes sont dans le forum ! Riders, shapeurs, barmans, on cherche de tout, vous gênez pas ;-) L'envie de rider avec nous, welcome, plus on est de fous plus on rit !!!

 

L'occasion de venir découvrir aussi samedi ce qu'est le Flash mob grâce à la danse du Giant Studio, le but, réunir 999 personnes et faire une choré simple mais efficace. Du basket, du beach volley, des démos de football américain, les trampolines, on ne change pas une équipe qui gagne, tout sera sur place !

 

Le site officiel avec le programme

 



Funi de Chaumont fermé

les câbles ont pété un câble

Depuis samedi après-midi 10 juillet, le câble principal du funi est "soutenu" par d'autres câbles qui cassent les uns après les autres. Pour réparer la chose, il va falloir refaire un câble sur mesure, amener la bobine et remplacer. Actuellement service par bus, donc pas de bike malheureusement ! Vous pouvez suivre l'affaire dans le forum, rubrique homespot et voir quand le train train sera de nouveau opérationnel !



Châtel Mountain style 4 du 2 au 4 juillet 2010

Du très gros pour cette édition, feedback

C'est toujours difficile de quitter Châtel, on s'y sent bien, les petites fleurs sortent de partout dans les champs, on y retrouve toutes nos connaissances du milieu tant appréciées, les geraniums sont tous taillés comme il se doit avec leur rouge flamboyant et les événements de bike sont années après années de mieux en mieux, travaillés dans les moindre détails, pour satisfaire aboslument tout le monde. En résumé, c'est comme rentrer de vacances avec la nostalgie des bons moments passés, le tout tenant dans un vulgaire appareil photo et surtout dans notre tête.

 

Avant de vous détailler l'événement, les nouveaux faits marquants sont :

 

- "The face" complètement remaniées par le Bike Patrol de Châtel dirigé par Séb Giraldi. Les gars se sont donnés des jours et des jours durant, afin de finaliser, peaufiner et améliorer un peu plus de 70% de la pente. Châpeau bas, un travail de titan. Steve Romaniuk a également été de la partie pour ces nouveaux shapes, comme l'année passée. Ne cherchez pas plus loin, un très bon Bike Patrol et l'expérience canadienne, tous animés par une même passion, c'est la classe ! Oui, oui, on trouve pas d'autre mot, classe !

 

- Un plateau de pro et amateurs comme on en a jamais vu, 3/4 des meilleurs riders mondiaux étaient de la partie après le 26 Trix de Léogang en Autriche, tous super motivés, ces deux étapes étant partie intégrante du "Freeride mountain bike world tour" et les deux seules pour le continent européen.

 

- Une ambiance "châtelienne" toujours autant détendue avec en prime concerts et jam de dirt sur la place de l'église, de quoi coller un gros sourire sur le visage de toutes et tous.

 

Vendredi, c'est reconnaissance pour tout le monde, on observe, on juge, on gère, on se fait peur et comme d'habitude on perd vite l'euphorie du début en voyant un orage arriver. La face est bâchée naturellement dans les plus brefs délais par le staff du bikepark de Châtel, on sent l'expérience des trois premières éditions. Et finalement un mountain style sans pluie, n'en serait pas vraiment un, ça fait partie du décor, faut s'y faire.

 

Au niveau technique de la face, on notera les nouveautés suivantes :

 

- un nouveau start plus haut, plus chaud, d'environ 11 mètres, pour la petite histoire, un rouleau de papier toilette est à dispo "là-haut" en cas de besoin

 

- une double sous format step-up qu'on associerait à un saut à ski version bike, même E.T. passait pour un touriste

 

- trois kicks parallèles superbement taillés dirt, précédés par un gros relevé en terre finissant en kick, magnifique flow ici

 

- les éjects et réceptions des deux step-up/step-down de base de la face, revus et shapés avec beaucoup plus de pente, c'est bien plus fluide

 

- la réception du roadgap renflouée de terre, on commençait à voir pas mal de cailloux, c'est du passé

- un step-down de 7 mètres pour accèder au canyon gap final

 

- un écran géant toujours présent pour suivre la course du haut jusqu'en bas, sans en louper une miette

 

Samedi, les choses sérieuses commencent. Des entraînements le matin et qualifs à 11h. Tous les riders savent que si la pluie vient troubler l'événement, c'est l'unique run qui compte, il ne faut donc pas forcément se contenter d'assurer pour son premier essai. La catégorie pro est à l'honneur pour commencer. Première surprise nous vient d'Antoine Dubourgnon, le français nous passe l'énorme double step-up en back-flip barrel roll, le tempo est lancé, ça va gazer. Rappelons que sur "the face", ce ne sont pas forcément les gros tricks qui priment, mais la qualité et la fluidité sur tout le parcours. C'est toujours bon de voir que le freeride pure existe encore, on aime ça chez BA, le bon flow. Ce qui nous a marqué dans cette manche, c'est Darren Berrecloth et son expérience, c'est tellement propre et le patron nous sort le "petit drop" de départ en no-foot cancan et la grosse double en superman seatgrab, quant au step-down avec ses habituels 360.

Brandon Semenuk nous lance du backflip engagé et très très haut, toujours sur cette immense double, on sait plus vraiment où donner de la tête, ça vole un peu partout dans "the face".

Quelques uns se sont mis au sol bien méchants sur cette fameuse grosse bosse, notamment S. Romaniuk qui partira trop sur la gauche pour finir sa course dans les oriflammes publicitaires. Graham Agassiz, le jeunet de Kamloops prend aussi des lignes rapides et balance du gros backflip ici et là, ça devient dure de dire qui est meilleur qu'un autre. Les amateurs quant à eux nous on tous impressionnés, ça roule toutes les grosses lignes et avec un bon style, le niveau s'améliore partout, pro et amateur confondus. Après un run par catégorie, l'éternel orage (on devrait y trouver un nom...) vient nous offrir un déluge bien de la région. On prend les-mêmes et on rebâche le parcours, merci le Bike Patrol de Châtel. D'en bas, on dirait un début d'opéra avec le rideau rouge remplacé par des bâches.

Le jury dirigé par Ben Walker est composé en plus de ceux qu'on vous avait indiqué dans notre news de présentation de Kurt Sorge , clavicule cassée à Morgins (CH) lors d'un ride à la cool et Fabien Pedemanaud qui, avec son bon classement mondial en DH, ne préfère pas prendre de risque, ça se comprend !

 

Pour cette première journée, voici les résultats, catégorie pro :

 

1) Darren Berrecloth

2) Graham Agassiz

3) Antoine Dubourgnon

4) Geoff Gullevich

5) Amir Kabani

6) Alex Prochazka

7) Mischa Breitenstein

8) Julien Fournier

9) Mike Kinrade

10) Tyler McCaul

 

Chez les amateurs :

1) Thomas Genon

2) Antoine Bizet

3) Martin Reuiller

 

Samedi soir, la traditionnelle jam de dirt à la place de l'église est retardée d'une heure. faute de pluie toujours. C'est donc à 20h et pendant une heure complète (attention, en plus de trickser à gogo, faut avoir un minimum de physique ici) qu'on a pu se détendre au rythme de backflip, 360, barspin, backflip no-foot et tout la collection habituel. La relève française est là, à 12 et 14 ans, c'est possible d'être très très bon, à coup de backflip et 360 dans tous les sens. Agassiz, Semenuk, Timo Pritzel qui saute toujours autant haut qu'à son record du monde, Cam McCaul, y sont tous là, c'est un spectacle de dirt qu'on oubliera pas de si tôt. Impossible d'arrêter les riders, la jam durera 1h15, c'est de la folie. Un bon petit concert viendra clôturer cette soirée.

Dimanche, normalement on aura droit à deux runs par catégorie, on se contentera d'un run, faute à l'orage (on n'a toujours pas trouvé de nom pour ce petit filou). On remet donc les compteurs à zéro et on recommence "the face" légèrement plus grasse qu'hier. Encore une fois, le Bike Patrol a tout mis en oeuvre pour sécher les kicks (remarque y commence à avoir une certaine expérience, entre ici et la Razorbike sur neige où il faut mettre sur sel dans le 4-cross parce que c'est très mou).

Les départs se font dans l'ordre du dernier au premier de la veille. Brandon Semenuk qui avait abandonné la manche du jour d'avant chez les pros est dans les premiers à partir et rien de plus naturel pour se faire que d'ouvrir le gros drop de 11 mètres, la foule bien plus nombreuse que hier est en pure délire, gros backflip standard et du flow jusqu'en bas. La barre est mise bien haute.

Antoine Dubourgnon ne prendra pas le départ, le pauvre, c'est le cas de le dire, c'est cassé la clavicule sur la grosse double du haut, qu'il avait passé hier en backflip barrel roll pour rappel, dommage. Le gros drop étant ouvert, il n'est plus concevable de gagner en passant par le petit frère, c'est donc à cinq reprises qu'on pourra avoir le temps de dire "ouf", le temps en l'air reste tellement long. Les résultats finaux vous sont enfin dévoilés maintenant.

 

Catégorie Pro :

1) Brandon Semenuk

2) Darren Berrecloth

3) Cameron Zink

4) Alex Prochaska

5) Sam Pilgrim

Catégorie amateur :

1) Antoine Bizet

2) Thomas Genon

3) Martin Reuiller

4) Pierre Thevenard

5) Nicolas Walser

 

C'est donc sur une très très bonne note qu'on finira cette 4ème édition, on voit difficilement comment faire mieux, une organisation au top, un parcours "the face" incroyablement parfait, un plateau de coureurs digne des Crankworx de Whistler, l'ambiance de Châtel qu'on ne décrit plus tellement c'est top. Ah oui, on pourrait "flinguer" ce fameux orage :-)

 

BA remercie Madame Pascale Ducrot pour l'organisation et la qualité habituelle de notre séjour en Haute-Savoie. A très bientôt Châtel, on va enfin pouvoir profiter du bikepark.

 

Le site officiel du mountain style.

 

Céline Auberson et Pascal Bernasconi



Demo et SX 2011

Spé annonce la couleur

Développé pour Sam Hill et Brendan Fairclough, voici à quoi devrait ressembler le futur Specialized Demo 8 II 2011 :

 

 

Coté changement, le cadre a été relooké et sera réalisé dans le nouvel alliage d'aluminium M5 d'où un gain d'environ 350gr par rapport au cadre 2010. Le triangle arrière adopte le standard 12 x 150mm ce qui apportera encore plus de rigidité.

La progressivité sera nettement améliorée grâce à l'utilisation d'un amortisseur ayant une course plus grande: 9.5 x 3" (avant: 8.75 x 2.75"). Une possibilité de réglage de la géométrie permettra de modifier l'angle de chasse et la hauteur du boîtier de pédalier

Voici donc un tout nouveau Demo qui promet déjà de figurer dans le top 5 des bike de DH.

 

Le Demo 7 ne sera pas reconduit pour 2011, il sera remplacé par un SX au débattement variable de 160mm ou bodybuildé à 180mm (merci à VéloVert pour la photo)

 

 




Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 [ 62 ] 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91


Création de sites internet e-novinfo